Le Pigeon ramier

Le Pigeon ramier, sa chasse, sa vie, son comportement

pigeon-ramierLe pigeon ramier est le pigeon le plus connu et le plus grand en Europe. Il est appelé aussi Palombe. Cette espèce appartient à la famille des colombidés. On peut le trouver dans les forêts ainsi bien que dans les espaces ruraux.

Chasse :

Comme il est le cas de toute l’espèce de pigeon, ils sont chassables. Les chasseurs utilisent pour la chasse des pigeons ramiers des fusils de chasse de petit calibre. Ils utilisent des artifices comme des appelants ou imitation de pigeon pour les forcer à se poser. Ils sont aussi chassé au passage des grands cols lors de la migration.

Caractéristique :

Il a une taille moyenne malgré qu’il est considéré comme le plus grans pigeon de l’Europe.
Il mesure 41 centimètres et pèse entre 450 et 520 grammes.
Sa longévité peut atteindre seize ans.
En ce qui concerne le plumage, il est coloré. Il a la gorge colorée du rose-pourpre, le ventre et la tête sont gris.
Il a des taches blanches sur le tour du cou. Il a aussi les pattes, les cuises et les pieds jaunes.
Le pigeon ramier a un bec spécifique pour qu’il puisse déchirer les feuilles.

Comportement et reproduction :

C’est un animal farouche qui s’envole lorsqu’on le rencontre dans les parcs.
Il est aussi un animal sociable avec les membres de son espèce et vivait en grands groupes.
Il est considéré un animal nuisible en hiver.
Pour la reproduction de cette espèce, elle se déroule dans deux ou trois couvées entre avril et septembre. En effet, le nombre des couvées est relié à la quantité de la nourriture existante.
Chaque femelle pont deux œufs qu’elle couvre en collaboration avec le mâle pendant 17 jours.
Après l’éclosion de 20 à 35 jours, les petits peuvent s’envoler. Le taux de survie des pigeons ramier est de 64%.

Alimentation :

Le régime alimentaire est basé essentiellement sur la consommation des végétaux.
Il mange les céréales, les feuilles vertes, les pousses, les semences, les baies, les glands, les fruits et les racines.
Ce régime alimentaire basé sur les végétations est complété par la consommation des insectes, des vers et des mollusques.

Migration et hivernage :

C’est un oiseau partiellement migrateur. Certains individus uniquement changent d’habitat en hiver. Il est dès lors capable de supporter le mauvais climat et les pluies.
En effet, les populations les plus migratrices des pigeons ramiers, sont celles de l’est européen.
Ces populations préfèrent de passer l’hiver dans les forêts de chênes.
La migration entame son sens inverse dès le début de l’année généralement au mois du février.