LE SANGLIER

LE SANGLIER, LA LAIE, LE MARCASSIN, LA CHASSE

sanglierLe sanglier est un mammifère omnivore proche du proc. Il appartient à la famille des Suidés ainsi qu’à l’ordre des cétartiodactyles.
La femelle du sanglier se nomme la « laie », de même les petits sont des « marcassins ». Ces jeunes sont parfois appelés « bêtes rousses » et les mâles âgés des « solitaires ».
En effet, aucune confusion ne peut être établie entre cette espèce et une autre, celle-ci est chassée partout dans le monde.

La chasse :

Le plus souvent chassé avec des petites équipes de chien créancés pour ce gibier, le sanglier est parfois chassé à l’approche ou en battue silencieuse. Il est aussi chassé en vénerie avec des équipages de plusieurs centaines de chien. Animal redouté des agriculteurs qui occasionne de nombreux dégâts dans les cultures céréalières.

 

Caractéristiques du Sanglier :

En ce qui concerne la mensuration, de la tête à la queue, les mâles adultes mesurant de 100 à 170 cm et parfois à 185 cm. De leur côté, les femelles ont un corps avec la queue de 90 à 145 cm.
En revanche, le poids des mâles varie de 35 à 300 kg, la moyenne étant de 135 kg, celui des femelles de 30 à 82 kg.
En ce qui concerne les indices de présence du sanglier, ce dernier répand une forte odeur. Ses crottes d’environ 7 cm de diamètre, sont de forme variable selon la teneur en eau des aliments. Aussi, l’empreinte du sanglier est large. Les doigts postérieurs rudimentaires appelés gardes marquent parfois le sol quand celui est meuble, les chasseurs le recherchent souvent en faisant le pieds.

Comportement et reproduction :

Le sanglier a pour habitude de se rouler dans les mares de boue pour se débarrasser des parasites qu’ils transportent. Ces endroits sont appelés souilles, très recherché par les chasseurs. Aux abords des souilles, on trouve systématiquement des arbres dont la base est lisse et recouverte de boue sèche.
En effet, le sanglier habite principalement les forêts de feuillus et mixtes. Il vient facilement dans les champs, les prairies voisines des bois et des roselières. Il s’abrite dans une bauge, un fourré, souvent exposé au soleil.
La reproduction s’étale sur une longue période de septembre à mars, mais surtout de novembre à janvier. Les naissances ont lieu de février à juin, mais surtout de mars à mai. La maturité sexuelle arrive à l’âge de un an, mais les jeunes mâles sont longtemps exclus de la reproduction par les mâles dominant. La laie donne naissance à une portée de 3 à 10 petits, mais plus fréquemment de 4 à 7.

Alimentation :

 

Le sanglier est omnivore mais sa consommation de base est à base végétale. Le régime de base se compose essentiellement de cadavres d’animaux, larves d’insectes, lombrics, oiseaux nichant à terre, lézards…

Distribution géographique :

 

Diverses régions où l’on chasse le sanglier peuvent contenir ce gibier et ce tenant compte des sous espèces de cet animal.
A titre d’exemple on peut citer la France, L’italie, L’espagne, l’inde, Sri Lanka, Tunisie, Algérie, Maroc, Chine…