Le chamois

Le chamois, bovidé capriné , sa chasse, sa vie, son comportement

chamoixLe chamois peut être définit comme étant une espèce de mammifère de la famille des Bovidés et de la sous-famille des Caprinés.
C’est un animal possédant une silhouette de chèvre, mais plus svelte.

Chasse :

La chasse a l’approche est difficile, approcher le chamois qui dispose d’un champ visuel très large, d’une ouïe très fine. Aussi, il est capable de sentir les odeurs à 700-800 m de distance ce qui rend sa chasse une opération vraiment difficile.

Caractéristique :

Avec sa silhouette de chèvre, le chamois a un cou mince et une tête bicolore. De plus, ses joues ainsi que son front sont blancs séparés par une bande noire, des oreilles au museau.
De plus, le pelage est brun roussâtre clair avec une raie dorsale brun fonce en été. Toutefois, en hiver, il se transforme en couleur brun noir, plus épais et plus long, avec un masque facial plus net.
Le mâle diffère de la femelle. Cette dernière est plus fine et plus gracieuse avec des cornes moins grosses et moins recourbées. Par contre, le mâle a une toison au niveau du poitrail, un pinceau pelvien et une crinière sur le dos plus marquée.

Comportement et reproduction :

La vie quotidienne est vraiment assez simple. Il recherche de la nourriture avant le lever du soleil, jusqu’à midi environ, et le soir jusqu’à la nuit. Toutefois, en hiver, il peut consacrer toute la journée à la recherche de la nourriture. L’après-midi, il préfère un endroit tranquille, assez frais afin de se reposer et ruminer. Enfin, il dort la nuit mais, il se réveille à la moindre information suspecte.
En ce qui concerne sa reproduction, la maturité sexuelle est atteinte à l’âge de deux ans et demi. En effet, les mâles s’affrontent pour déterminer qui aura le droit de saillir les femelles. Ainsi, la gestation dure entre 165 et 175 jours. La portée est de 1 à 2 chevreaux.
De plus, la période de reproduction a lieu aux mois de novembre et décembre d’où la mise en bas serait en mai et juin.

Alimentation :

Ils sont herbivores. La nourriture essentielle est l’herbe, des trèfles alpins, des graminées…
En revanche, en hiver ils mangent des feuillages séchées, des aiguilles de pin, des lichens et des mousses. C’est pour cela qu’ils n’hibernent pas et ne migrent pas.

Migration et hivernage :

Cet animal ne vit qu’en montagnes. Il fréquente les alpages au-dessus de la limite des arbres, dans la zone des éboulis. Toutefois, en hiver, il descend en forêt, ou sur les pentes où la neige est balayée par le vent. Ainsi, son domaine de vie est variable selon la région, le sexe et l’âge.