Le Sitatunga

Le Sitatunga, sa chasse, sa vie, son comportement

Le sitatunga
Le sitatunga

Le Sitatunga ou guib d’eau est un bovin du genre tragelaphus. Il est considéré la plus aquatique des antilopes. Ainsi, le guib d’eau, qui est proche des bongos, koudous et élands, est un excellent nageur et plongeur.

Chasse du Sitatunga :

Plusieurs chasseurs pratiquent la chasse. Cette chasse est une des causes qui affectent la population de cette espèce, une bonne gestion est aujourd’hui pratiquée par les chasseurs d’Europe.
La chasse dès lors présente une pression sur les populations de ce oiseau qu’il soit chassé en Europe et en Afrique lors de sa migration.

Caractéristique :

Le mâle est de couleur brun foncé ayant une fine crinière ainsi que des cornes en spirales pouvant atteindre 90 cm, sa femelle est fauve-rougeâtre. Le pelage possède 6 rayures blanches et des taches blanches en plus du croissant blanc sur la poitrine et sur la gorge. Ses sabots sont long et minces en plus de son poil demi-dur, très long et régulier ce qui représente une adaptation à une vie aquatique.
En outre, la longueur du mâle est de 150 cm, sa taille au garrot de 100 à 120 cm et pèse de 90 à 110 kg. Sa femelle mesure 125 cm de longueur, sa taille de garrot est de 80 à 90 cm et pèse de 45 à 65 kg.

Comportement et reproduction  :

Il  peut vivre jusqu’à 19 ans.
Les mâles atteignent leur maturité sexuelle dès l’âge d’un an et demi, par contre la femelle n’est prête pour se reproduire qu’à l’âge de un an. La gestation de la femelle dure de 7 à 8 mois, c’est-à-dire 220 jours approximativement. Généralement, la portée compte un seul petit mais, il peut arriver que la femelle donne naissance à deux petits.
En revanche, il n’ya pas une saison spéciale pour l’accouplement, il peut avoir lieu toute l’année.

Alimentation :

C’est un animal herbivore. Ainsi, les rameaux, les herbes et les fruits présentent son régime alimentaire. Toutefois, ses capacités aquatiques lui permettent de bénéficier des plantes aquatiques aussi afin de survivre les périodes sèches.

Migration et hivernage :

Il vit dans les grandes forêts tropicales africaines, les zones marécageuses et humides, les îlots, les marais de papyrus et roseaux. Ainsi, la morphologie adaptée aux zones marécageuses avec des sabots longs et largement écartés.
En effet, cette espèce est dispersée dans les différents pays de l’Afrique centrale, de l’Afrique de l’ouest et l’Afrique de l’est tels que Gabon, Congo, Gambie, Botswana, Kenya…