Le Chevalier aboyeur

 

Le Chevalier aboyeur, sa chasse, sa vie, son comportement

Philomachus pugnax
Philomachus pugnax

Le chevalier aboyeur, qui appartient à la famille des Scolopacidés, est une espèce de limicole. Il est de taille moyenne, mais c’est le plus grand des chevaliers avec une stature robuste, un bec légèrement retroussé et des pattes vert olive clair.

Chasse :

C’est un gibier pour l’homme et pour certains prédateurs. Il est un gibier que l’homme chasse mais pas dans tout le globe. Il est chassable en France. Mais, de nos jours, l’impact de la chasse de cette espèce n’est pas connu d’où il y a recours à sa protection.

Caractéristique:

Contrairement à la majorité des animaux, les deux sexes sont identiques, même les juvéniles sont très semblables aux adultes en plumage inter nuptial.
De plus, ses ailes sont assez sombres, sans barre blanche transversale, la tache blanche du croupion qui se termine en triangle sur le dos ainsi que son bec gris légèrement retroussé, ces caractéristiques sont des principaux traits de reconnaissance de cet animal.
Ainsi, son dessus est gris rayé de brun-noir, le dessus blanc rayé de brun foncé sur le haut de la poitrine. La queue du chevalier aboyeur est blanche barrée de brun-noir et les pattes vert-olive clair. Enfin, ce plumage change en hiver où le dos devient plus pâle et les dessins moins apparents.

Comportement et reproduction:

Il chasse à vue, afin de capturer les proies les plus vives, dans l’eau peu profonde, il marche d’un pas rapide ou même en courant le cou penché en avant le bec grand ouvert.
Il a une activité essentiellement diurne avec de longues phases de repos en milieu de journée.
En revanche, c’est un animal monogame et territorial, il atteint sa maturité sexuelle à l’âge de deux ans. La femelle pond généralement 4 œufs dans une cuvette sommaire garnie de végétaux divers. Les deux parents assument l’incubation pendant une période de 23 à 25 jours. Les petits sont aptes pour voler au bout de 4 semaines et émancipés peu de temps après.

Alimentation :

Le régime alimentaire est varié pendant toute la période de l’année, il se nourrit d’une grande variété d’invertébrés aquatiques comprenant des insectes et leurs larves, des crustacés, des mollusques et des vers polychètes. De plus, il peut se nourrir des vertébrés comme les batraciens et surtout les poissons qui représentent les proies principales régulières.

Migration et hivernage :

Deux migrations existent pour cette espèce. La première est la migration postnuptiale qui débute fin juin-début juillet par le départ des adultes. La seconde migration est celle prénuptiale qui est plus concentrée dans le temps. Elle est sensible dès fin mars-début avril et atteint sa plus forte amplitude entre la mi-avril et la mi-mai puis décline rapidement au cours de ce dernier mois.
Le chevalier aboyeur est un migrateur régulier à travers tout le pays et il peut donc être rencontré en halte migratoire partout où il trouve des milieux favorables.