Chasser à l’arc

La Chasse à l’arc

La chasse a l’arc, l’activité de chasse par excellence. De plus en plus de chasseurs se mettent à la chasse à l’arc. Inutile de se dire que ce type de chasse demande une pratique de sioux. S’approcher à quelques dizaines de mètre de l’animal sans que celui ci ne détecte la présence du chasseur.

Cette pratique est d’une complexité à toute épreuve car la chasse a l’arc demande de devenir la bête traquant la bête. Sauf exercé dans le cadre de battue ou l’animal est fléché lors de passage de chemin, cela demande déguiser ces instincts primaires et de faire abstraction de tout.

Pratiqué avec divers arcs, elle est pratiquée pour chasser le petit gibier comme pour le gros, la puissance de l’arc et le modèle de flèche utilisé variant selon cela.

Imaginer vous partant avec un arc rudimentaire de flèche dont le bout a pour fonction d’assommer le faisan que vous allez tirer. Sur le terrain, le volatile décolle, monte puis entame sa phase horizontal, il faut maintenant le flécher, c’est parti, c’est manqué.

Cette fois vous avez en votre possession un bracelet de chevreuil. Il faut bien sur pour la chasse a l’arc connaître parfaitement les reposés des animaux, vous vous approchez, en vérifiant le sens du vent.

Muni de jumelle, vous apercevez à plusieurs centaines de mètre un magnifique brocard et après plus de deux heures de rapproché, vous voilà à moins de vingt  pas, il faut maintenant monter votre arc et décocher mais une p’tite brindille vient se briser sous vos pieds et voilà le magnifique animal qui détale a vive allure, la chasse à l’arc est terminée.

Vous comprendrez par ses deux exemples que cette pratique demande maitrise de soi, connaissance du milieu, de la météo, et bien d’autres choses encore……

Vous trouverez sur Chasseur d’Antan, les territoires qui accueillent les chasseurs pour la chasse a l’arc.