Législation sur la pêche : quelques informations pour être en règle

Pour avoir le droit de pêcher, en mer ou en eaux douces, vous serez dans l’obligation de respecter la législation en vigueur.
Selon le type de pêche, selon la saison, selon le lieu, la réglementation régissant la pêche est à connaître par tous des pêcheurs amateurs, aux plus confirmés. Diverses sources d’informations existent, cependant il est difficile de s’y retrouver. Voici dans cet article quelques informations qu’il vous faudra connaître.

Législation pour la pêche en eaux douces

La première chose incontournable, pour être à même de pêcher, est de faire partie d’une association agrée de pêche. Cela impliquera d’avoir notamment une redevance à payer et de respecter autant les lieux de pêche définis par le préfet que les périodes de pêche à proprement parler. Ensuite il faut savoir qu’il existe deux catégories distinctes concernant les lieux de pêche.

La première concerne les eaux peuplées de truites dont l’ouverture est prévue le deuxième samedi de mars et la fermeture le troisième samedi de septembre.

La seconde répertorie tous les autres cours d’eau mais également les plans d’eau.

Ici, la pêche est autorisée pendant l’intégralité de l’année à l’exception de la pêche au brochet, autorisée uniquement entre le premier mai et le dernier dimanche de janvier. La pêche de l’omble commun et de salmonidés est également soumise à certaines tranches temporelles qu’il conviendra de consulter en préambule. Il faut encore noter que la pêche est autorisée l’intégralité de la journée, une demi-heure avant le lever du soleil et une demi-heure après son coucher. De plus, la pêche est interdite à proximité des barrages et des écluses.

Organiser un bivouac pêche : ce qu’il faut savoir

Organiser un bivouac pêche est aussi réglementé. En effet, la pêche de nuit est en règle générale interdite à l’exception de la carpe, qui est le seul poisson pouvant être pêché durant ce laps de temps. Il est par conséquent possible d’organiser un bivouac pêche et de créer une ambiance particulière, le tout avec des repères complètement différents dus à l’obscurité.

Concernant la législation, il est nécessaire de ne pas perturber l’environnement et de mettre la nourriture à l’abri pour ne pas attirer les animaux. Il n’est possible de rester qu’une seule nuit au même endroit et il est obligatoire d’effacer toutes les traces de son passage. Il est enfin interdit de faire un feu. La zone de réception du poisson doit être préparée méticuleusement et se trouver idéalement à proximité du bord. Prendre garde à ne pas utiliser des lumières trop puissantes qui risqueraient d’éblouir et d’effrayer les poissons.

La pêche en mer

La pêche en mer, à pied, est quant à elle autorisée durant la totalité de l’année et sans contrainte particulière sur le plan administratif. Il est par contre interdit d’avoir recours à une quelconque embarcation.

Il est également nécessaire de se renseigner sur la taille minimale des poissons que l’on peut pêcher ainsi que sur les différentes sortes de coquillages ou crustacés qu’il est possible de ramasser. Ces informations peuvent être obtenues auprès des autorités maritimes locales.