Billebaude : la revue-forum de la Fondation François Somme

Une revue créée par la Fondation dans un esprit de partage

La Fondation François Sommer fut créée en 1964 par François et Jacqueline Sommer. Reconnue d’utilité publique en 1966, cette fonction a pour leitmotiv la défense de la chasse raisonnée, le partage des richesses du patrimoine culturel et artistique et la lutte en faveur d’une utilisation respectueuse des ressources naturelles. Véritable lieu d’accueil, d’échanges et de partages entre amoureux de la nature et personnes soucieuses de sa préservation, cette fondation a lancé en 2012 la revue Billebaude. Fruit de la collaboration entre la fondation et les Editions Glénat, cette revue propose chaque semestre un thème différent. Elle s’inscrit également pleinement dans la promotion de la culture cynégétique, chère à la Fondation François Sommer depuis sa création.

Une revue à l’originalité éditoriale marquée

Créée en s’inspirant de la revue l’Alpe, dédiée aux patrimoines et aux cultures de l’Europe alpine, la revue Billebaude se veut singulière. Elle se base principalement sur le principe du multi-rédactionnel. Revue-forum unique en son genre, elle est un savant mélange entre réflexion et exploration. Elle offre ainsi la parole à des profils très variés, comme des journalistes, chercheurs, artistes et acteurs de terrain. Les axes de réflexion portent sur les représentations et les usages de la nature, dans une perspective de défense des richesses naturelles. Se voulant tout à la fois artistique, littéraire et esthétique, la revue est érigée autour d’une rédaction collégiale et une constante ouverte d’esprit, trouvant ses points d’ancrage dans des contributions pluridisciplinaires.

Une revue se positionnant dans la lignée des valeurs de la Fondation

La revue s’inscrit en résonance avec les actions menées par la Fondation François Sommer. Elle met en perspective les relations entre l’Homme et la nature sauvage, à travers la chasse et son histoire. Elle s’adresse à tous ceux qui sont à la recherche de voies pour penser la crise écologique et qui se sentent concernés par la protection de la nature. La revue se positionne dans la lignée des penseurs et naturalistes tels qu’Aldo Leopold ou Georges Leroy. L’idée de responsabilité de chacun dans la protection de la nature est prégnante. Cette revue, espace s’intéressant au vivant et proposant des outils conceptuels, prolonge l’espace du Musée de la Chasse et de la Nature en tant qu’elle expose des propositions artistiques uniques. Laboratoire d’échanges et d’idées, cette revue permet un partage des pensées pour mieux protéger la nature et ses richesses.

Le dernier numéro de la revue : sur la piste animale

Sorti en juin 2017, le numéro 10 de la revue a été conçu en collaboration avec l’Office national de la chasse et de la faune sauvage. Il propose un tour d’horizon de la manière dont les animaux sauvages vivent, cachés des hommes. Il permet de mieux comprendre les modes d’existence de ces animaux, notamment au travers de la pratique de la chasse. Il accompagne l’exposition du Musée de la Chasse et de la Nature, intitulée « Animer le paysage, sur la piste des vivants ». Il s’agit ici d’un moyen de se repositionner en tant que vivant dans un monde où les animaux ont leur place et où humains et non-humains cohabitent en paix.