La chasse : un passe-temps qui commence a avoir la côte auprès des Japonaises

Au Japon, de plus en plus de femmes se lancent à la chasse au gibier. En effet, depuis les années 70, le nombre de chasseurs dans le pays a diminué de moitié et aujourd’hui, près de 70 % d’entre eux sont des hommes âgés. Depuis quelques années, les jeunes femmes ont décidé de s’initier à la chasse et la mode de « female hunter » ou femme chasseuse a le vent en poupe. Afin d’apporter plus d’informations sur le sujet, focus sur les raisons qui poussent la gent féminine à pratiquer la chasse et les conditions qui leur sont requises pour pouvoir chasser en toute légalité.

Les raisons qui poussent les jeunes femmes japonaises à chasser

Si vous vous passionnez pour la chasse, vous serez surpris de découvrir le nombre de jeunes femmes japonaises chasseuses lors de votre voyage au Japon. En effet, bien que cet engouement des femmes pour la chasse peut paraître comme une simple envie de suivre la tendance, il s’avère qu’il existe bien des raisons pertinentes qui expliquent leur choix.
Dans un premier temps, il y a l’envie de contribuer à la protection de l’environnement. Effectivement, face à la diminution continuelle des chasseurs dans le pays, les populations de sangliers et de cerfs ont largement augmentées. Or, ces animaux qui se nourrissent principalement des feuilles deviennent de véritables menaces pour la flore japonaise, mais également pour l’agriculture locale. Par ailleurs, s’il n’y a pas de plantes qui soutiennent la terre, le sol devient plus fragile et le risque d’érosion ou d’éboulement peut décupler.
Une autre raison qui incite les femmes japonaises à chasser est la motivation du gouvernement. En effet, les institutions locales proposent de payer des cours et d’aider les jeunes femmes à obtenir leur licence de chasseur. En 2014, plus de 3 000 femmes japonaises détenaient une licence de chasse. La majorité d’entre elles avaient entre 20 à 30 ans.
Bon nombre de femmes japonaises sont attirées par la chasse en raison d’une philosophie de vie ainsi que d’une manière de se nourrir respectant la nature. Grâce à la chasse, elles peuvent préparer des repas sains avec les gibiers qu’elles ont capturés. En outre, le fait de manger les produits issus de la chasse, elles favorisent la pratique du concept de « production locale pour une consommation locale ».

Les conditions pour pouvoir chasser du gibier au Japon

Il faut savoir que la législation concernant le port d’armes à feu au Japon est particulièrement stricte. La principale raison qui pousse une personne à posséder des armes à feu, telles que des fusils ou des fusils de chasse, est la pratique de la chasse.
Dans cette mesure, il est plus que normal que l’une des conditions à remplir pour pouvoir chasser un gibier sur le territoire japonais soit d’avoir en possession un permis de port d’armes. Pour ce faire, le chasseur se doit d’effectuer plusieurs tests concernant la vue et l’audition, mais également sur la capacité à manier correctement une arme à feu. Des tests supplémentaires sont également demandés pour pouvoir utiliser des armes plus puissantes, des pièges ou des filets.
Comme il a déjà été stipulé plus haut, les jeunes femmes souhaitant devenir chasseuses sont largement encouragées par le gouvernement. Pour pouvoir chasser, elles devront suivre une formation spéciale en vue de passer leur licence de chasseur. Pour ce faire, les formateurs organisent des tours gratuitement pour permettre aux apprenties de bien s’entraîner.